mercredi 14 août 2013

Queue de cheval haute, enroulée et sauvage

Coucou tout le monde ,

Après le chignon plutôt chic et sage à la vintage, voici un mix entre un chignon et une queue de cheval, dans un style plus ébouriffé et sauvage, qui réveillera la lionne ou la panthère qui sommeille en vous (ou tout autre animal sauvage qui vous inspire)...











Je me sens un peu plus dans mon élément en portant ce genre de coiffures qui me correspond davantage, ce qui ne m'empêche pas de rester sous le charme des coiffures plus raffinées et classiques, que je porte également pour varier et éviter la lassitude.

L'idée de ce tutoriel, c'est de pouvoir apporter le brin d'excentricité manquant parfois aux très longs cheveux, tout en les faisant paraître plus courts et dégradés.
La technique n'est pas d'une précision absolue, car selon le plantage des épingles (et non celui du bâton comme Jean-Claude Dusse dans les bronzés :P), l'effet sera plus ou moins foufou, les mèches plus ou moins longues...

Les cheveux ondulés ou bouclés seront avantagés, mais n'hésitez-pas à tester sur d'autres cheveux.
Seule obligation : laisser volontairement de l'ampleur aux cheveux, ne pas les plaquer ni les tirer trop strictement.
Oubliez peigne et brosse (ou utilisez-les succinctement) et tout ira bien !




Niveau de difficultés : 



 (facile)



Pré-requis :

- queue de cheval haute

Durée de réalisation :

- rapide, moins de 5 min

Longueur de cheveux :

- longs à très longs

Matériel-accessoires :

- peigne ou brosse
- épingles à chignon de tailles différentes
- 1 grand élastique
- fleur ou autre déco si désiré.

Méthode :

Pour commencer, faites une jolie queue de cheval haute, pas complètement sur le dessus de la tête, sauf si vous préférez les porter ainsi.



Séparez la queue de cheval en 2 parties égales , si vos cheveux sont trop fins, ne prenez qu'un tiers de la queue.
Soulevez cette mèche et tenez-la de manière souple et aérée, afin qu'elle conserve sa largeur pendant l'enroulage.
Je ne suis pas favorable au crêpage, mais si cela ne vous dérange pas, il vous reste cette possibilité pour gonfler la chevelure et apporter un peu plus de tenue.




 Enroulez la mèche de la droite vers la gauche, comme si vous faisiez un gros chignon, mais sur un seul tour (ou deux selon la longueur de votre chevelure), revenez ensuite déposer ce qu'il reste des longueurs et des pointes sur le côté gauche du visage ; plantez 3 épingles pour faire tenir la mèche.



Ma frange arrivant environ au menton, je me suis contentée de la coiffer sur le côté gauche, ce qui fait que je me retrouve avec les pointes de cheveux sur la frange.
Si vous avez une frange plus courte ou de la même longueur que votre chevelure,  cela ne posera pas problème... vous me suivez ?
Lorsque vous êtes à ce stade de la coiffure, mouillez vos doigts et froissez vos cheveux pour accentuer les ondulations naturelles.

Occupons-nous maintenant du reste de la queue de cheval, au moins deux possibilités s'offrent à vous :

 - ramener cette partie par-dessus l'épaule dans un style bohémien, ce qui est aussi très joli
 - soulever cette partie, reprendre le principe du gros chignon en n'enroulant que sur un demi-tour, puis faire passer les cheveux sur la frange... cela donne une queue de cheval déstructurée ou si vous voulez, un chignon inachevé ;-)

Les deux versions détaillées :



mèches un peu plus relevées

Mèches plus relâchées

Vue de dos


Si vous trouvez que vos mèches tombent mal, qu'elles ne sont pas assez floues, soulevez une ou deux mèches, enroulez-les légèrement et fixez-les aléatoirement avec des épingles à chignon ou des mini-épingles, ces dernières parfois très pratiques.
On obtient le côté déstructuré en modifiant quelques détails, en arrangeant un peu le placement des cheveux, quand c'est nécessaire.

Cette fois, je suis sûre que ce tuto ne sera pas facile à suivre, mais la coiffure n'est pas compliquée à la base.
Quand on a saisi la technique, c'est fait en un rien de temps !

Je termine par quelques photos des pics à cheveux que je crée, ceux-ci sont brillants et dans une teinte vert d'eau :



Bon pas terrible cette photo, mais ça illustre ;-)
En espérant que ce tuto vous sera utile ou qu'il vous inspirera pour créer vos propres variantes.
A bientôt !
Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. Tu as des cheveux magnifiques !!! J'ai hâte que les miens aient repoussé pour pouvoir me faire ce genre de coiffure (je les ai présentement aux épaules).
    Super, les pics à cheveux ! Comment les fais-tu ? Avec de la Fimo ?
    Marie

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme (Marie) : es-tu celle qui m'a déjà laissée un commentaire sur le chignon pin-up ?
    Merci pour tes compliments, je t'encourage vivement à laisser pousser tes cheveux, en leur prodiguant de bons soins.

    Alors les pics sont en pâte fimo.
    En principe, je mélange deux couleurs différentes et selon une technique de marbrures ; c'est sympa, car plus on mélange de couleurs, plus le résultat final est inattendu.

    Je les aime bien également et j'aime changer de modèle, selon les vêtements que je porte ou selon mes envies.
    On peut les planter dans des chignons, des demi-coiffures avec chignon tressé...

    RépondreSupprimer
  3. Tes pics sont beaux, ne pas trop enrouler la masse des cheveux dessus, ils se tordent un peu, mais ils sont décoratifs, on les plante dans les cheveux. Quant à ta coiffure, en fait c'est du décoiffé, de l'inachevé, mes cheveux sont un peu fins, mais je le fais souvent en laissant toujours une mèche ou deux à moitié enroulée...On réussit ce genre très bien avec un peigne américain... C'est grâce à ce blog que j'ai ressorti le mien!
    Bisous, ma belle, bon 15 août!

    RépondreSupprimer
  4. Ta fidélité me fait plaisir !
    Merci pour les pics, j'en ai fait pour une amie qui aime beaucoup les porter.
    C'est vrai qu'ils restent un peu flexibles, mais elle arrive à les garder toute une journée en les enroulant des ses cheveux, sans qu'ils ne tombent (enfin elle n'en porte qu'un seul à la fois).

    En fait, pour apporter des précisions, je prends de la pâte fimo effect, qui est molle et hyper souple.
    Je la fais cuire à 100°C pas plus, elle durcit mais reste un peu flexible ( certainement moins que ceux que je t'ai offert, c'était tout nouveau).
    La pâte fimo normale est plus ferme, elle reste aussi plus dure après cuisson, mais j'aime moins la travailler.

    Gros bisous à toi aussi et bon 15 août également !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Ombelline,
    Non, ce n'est pas moi qui avait laissé le commentaire sur l'article précédent, mais il est vrai que j'ai découvert ce blog récemment et que depuis, je suis fan. Vous avez toutes de si beaux cheveux et puis j'ai toujours adoré les coiffures de la princesse Leia, notamment ses chignons tressés, c'est mon côté geek. ;)
    Mes cheveux sont aux épaules, je m'étais fait faire un carré court (niveau machoire) fin janvier dernier, mes cheveux ayant été bousillés par quelques années de colo chimique kkberk, mais depuis je me suis mise au henné et aux poudres ayurvédiques et tout est pour le mieux. Il faudra que je me décide à faire un blog moi aussi pour raconter tout ça. :)
    Marie

    RépondreSupprimer
  6. Salut Ombelline, j'ai vu un peu trop tard ton départ du forum chevelu...
    J'espère que tu continueras à écrire ici ou ailleur, et je compte sur toi pour me tenir au courant ;)
    Bises!

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Elfe aux pommes, si je réalise ce projet, je ne manquerai pas de te tenir au courant :3

    RépondreSupprimer